Les membres fondateurs

Nathalie BREVET

Nathalie Brevet est maître de Conférences à l’Université François Rabelais où elle enseigne la sociologie et l’urbanisme au département d’Aménagement de l’École Polytechnique Universitaire de Tours. Depuis 2001, elle collabore avec Hughes Rochette, artiste. Ils réalisent ensemble des objets, des images, des sculptures et aussi des installations in situ. Le rapport à l’architecture s’affirme ces dernières années dans leur démarche et les conduit à intervenir de plus en plus sur les bâtiments et dans l’espace public.

 

 Marion DESHAYES

Educatrice spécialisée depuis 2002, Marion Deshayes commence par travailler auprès d’adultes handicapés mentaux vieillissants avant de se tourner en 2007 vers le domaine de l’accompagnement social lié au logement. Elle accompagne ainsi des familles en région parisienne, puis en Eure et Loir, autour de leur accès dans le logement, et s’intéresse plus particulièrement aux questions de polygamie en Ile de France et à la prévention des expulsions en Eure et Loir.

 

Aurélia DU BOIS DE MEYRIGNAC

Psychologue et Art Thérapeute de formation, Aurélia du Bois de Meyrignac  s’intéresse à  l’accès à un logement décent pour les personnes qui ont des difficultés psychiques.  Elle est également concernée par les problèmes d’environnement, le respect de la nature et des êtres vivants.

 

Pauline GAULLIER

Urbaniste, Pauline Gaullier est spécialisée dans les questions d’accès au logement qu’elle a abordées tant sur le plan de la recherche que sur un plan opérationnel. Dans le cadre de différentes collaborations universitaires et scientifiques, elle s’intéresse également aux politiques publiques menées au titre de la politique de la ville et aux questions d’égalité.

Convaincue de l’intérêt d’établir des passerelles entre les différentes disciplines et les univers professionnels variés se rapportant à la ville, elle est à l’initiative de l’association Peuples des villes et en coordonne les activités.

 

Marie LANZARO

Urbaniste, Marie Lanzaro consacre ses travaux de recherche aux effets de la question sociale dans la sphère de l’habitat. Dans le cadre de sa thèse elle s’est plus particulièrement intéressée aux trajectoires de relogement des personnes dépourvues de logement et aux interventions publiques mises en œuvre pour leur porter assistance et garantir la mise en œuvre du droit au logement. Son fil directeur : privilégier une recherche empirique, compréhensive, interdisciplinaire et étroitement associée à des activités de formation et sensibilisation.

 

 

Benoit LAVAGNE d’ORTIGUE

Benoît Lavagne d’Ortigue est avocat au Barreau de Paris depuis 2004 et associé fondateur de Lavagne Guyon Avocats. Benoît a exercé au sein des départements santé & contentieux d’un cabinet anglais, puis au sein d’un cabinet de premier plan spécialisé en contentieux. Benoît exerce avant tout en contentieux général, en droit de la presse et des nouvelles technologies, en droit pénal des affaires et en droit de la santé.

 

Céline ORIOL

Céline Oriol est une urbaniste confirmée. Elle exerce au sein de l’agence NEUE qu’elle a fondé en 2008. Son activité professionnelle est dédiée au développement urbain, de sa vision stratégique à des aspects plus opérationnels, et repose sur l’idée que la ville et les projets urbains ne peuvent se résumer à des courants et des modes. »

 

Hélène ROHMER

Urbaniste engagée, Hélène Rohmer a exercé ces 15 dernières années dans différentes structures en charge du logement social et très social et de rénovation urbaine, et a participé a la promotion d’un urbanisme respectueux des habitants et de l’environnement pour l’ONG WWF-France. Son fil directeur : allier l’action à la réflexion, les enjeux locaux et globaux, pour une ville solidaire, où il fait bon vivre, respectueuse de chacun et de la planète.